Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Varia

Dire l’altérité autochtone. Débats anthropologiques et indigénistes sur le sujet indien au Mexique (1940-1948)

Indigenous alterity into words. Anthropological and indigenous debates on the Indian subject in Mexico (1940-1948)
Describir la alteridad indígena. Debates antropológicos e indigenistas sobre los indígenas en México (1940-1948)
Paula López Caballero
p. 145-164

Résumés

À la croisée d’une histoire conceptuelle du sujet indien, d’une histoire de la pensée anthropologique et de l’histoire de l’indigénisme, cet article retrace un long débat ayant eu lieu entre 1940 et 1948 au sein du milieu anthropologique et indigéniste mexicain. L’analyse montre que ces années ont été fondamentales pour fixer une signification stable de la catégorie « Indien », laquelle perdure, en grande mesure, jusqu’à nos jours.

Haut de page

Notes de l’auteur

Ce texte a été élaboré dans le cadre du projet Pensar la alteridad en México, CONACYT–CB 242433. Je remercie les collègues du projet Rethinking Change, History and Indigeneity, du séminaire « Mobilités, gouvernance et ressources dans le bassin méso-américain » de l’unité de recherche Migrations et société (CNRS, UMR 8245 ; IRD, UMR 205 ; universités Paris-Diderot et Nice Sophia-Antipolis) ainsi que Benoît de l’Estoile et Álvaro Morcillo pour leurs utiles et généreuses suggestions.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Indigénistes interaméricains vs anthropologues de Chicago
Entre la race et la culture, la « communauté indienne »
Instituer l’altérité indienne
Version originale des citations

Aperçu du texte

« Définir c’est, par essence logique, préciser les détails qui conviennent à un concept non seulement à un moment donné, mais pour toujours. Et la principale utilité de la définition repose précisément sur sa permanence. »
Alfonso Caso, 1948

En 1948 est inauguré, à Mexico, l’Institut national indigéniste, à la suite du 1er Congrès indigéniste interaméricain (Pátzcuaro, Mexique 1940) et de la création de l’Institut indigéniste interaméricain (1941), à Mexico. Dès lors, ces deux instituts, pris en charge par des anthropologues, marqueront le développement des politiques destinées aux populations identifiées comme indiennes au Mexique et aux Amériques, liant ainsi intimement la discipline anthropologique aux politiques publiques. L’un des principaux problèmes auxquels se sont confrontés ces anthropologues-fonctionnaires était de déterminer qui était leur sujet d’intervention, d’établir qui étaient les « Indiens ». Était-il donc possible qu’en pleine moitié du XXe siècle, près de trente a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Paula López Caballero, « Dire l’altérité autochtone. Débats anthropologiques et indigénistes sur le sujet indien au Mexique (1940-1948) », Mots. Les langages du politique [En ligne], 115 | 2017, mis en ligne le 21 novembre 2019, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://mots.revues.org/22987

Haut de page

Auteur

Paula López Caballero

CEIICH - UNAM / CNRS - Sciences Po – paulapezca@unam.mx

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page