Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Dire l’intégration. Les rapports français et allemands sur l’intégration entre injonction à la neutralité et volonté d’influence (1991-2014)

Saying integration. The French and German reports on the integration between injunction to neutrality and will to influence (1991-2014)
Decir la integración. Los informes franceses y alemanes sobre la integración, entre el mandato de neutralidad y la voluntad de influenciar (1991-2014)
Naomi Truan et Léa Renard
p. 77-93

Résumés

Reprenant à son compte la notion de « genre discursif » comme cadre qui structure la perception du monde social et la production discursive sur celui-ci, cette contribution analyse les débuts de rapports (incipit) du Haut Conseil à l’intégration au regard des rapports allemands du Ministre adjoint délégué à la migration, aux réfugiés et à l'intégration entre 1991 et 2014. L’analyse contrastive montre, malgré les injonctions répétées à la nouveauté, de fortes continuités sur le plan diachronique ainsi que de fortes ressemblances entre rapports français et allemands sur le plan lexical, qui tiennent en partie aux contraintes génériques propres au rapport administratif, qui se défait difficilement de son carcan institutionnel. Pris en étau entre une double injonction contradictoire : informer l’opinion publique, sujette aux amalgames, et influencer l’action publique, les rapports se révèlent comme objets fortement politiques.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Présenter sa mission
Mobiliser l’opinion publique
Recadrer le débat
Élaborer des catégories d’action publique
La décennie 1990 : dire et construire les catégories de population
La décennie 2000 : « exiger » l’intégration, problématiser l’immigration

Aperçu du texte

« Il n’y a pas véritablement d’équivalent de notre Haut Conseil en Europe ni ailleurs. Je veux parler d’un organisme qui est un “think tank gouvernemental” dédié à l’étude de l’intégration des immigrés et proposant des orientations politiques sur ce sujet […] Nos rapports ont la particularité de faire la synthèse entre l’état de la connaissance et les situations vécues sur le terrain aussi bien par les responsables politiques et administratifs que par le monde associatif. »
Benoît Normand, Secrétaire général du Haut Conseil à l’intégration

Quand les acteurs politiques s’adonnent à l’exercice de la comparaison des politiques publiques, c’est souvent à des fins argumentatives de légitimation de l’action menée au niveau national, soit par l’inscription dans un cadre international, soit par la mise en avant du particularisme. Ici, le secrétaire général du Haut Conseil à l’intégration, Benoît Normand, interrogé en 2011 par la revue Hommes et migrations (Seksig et Poinsot, 2011), souligne l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Naomi Truan et Léa Renard, « Dire l’intégration. Les rapports français et allemands sur l’intégration entre injonction à la neutralité et volonté d’influence (1991-2014) », Mots. Les langages du politique [En ligne], 114 | 2017, mis en ligne le 10 juillet 2019, consulté le 18 août 2017. URL : http://mots.revues.org/22794

Haut de page

Auteurs

Naomi Truan

Université Paris-Sorbonne ; Freie Universität Berlin

Léa Renard

Université Grenoble Alpes ; Universität Potsdam

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page