Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Les anglicismes dans les discours politiques au Québec et au Canada

Anglicisms in political discourse in Quebec and Canada
Los anglicismos en los discursos políticos en Quebec y en Canadá
Chantal Gagnon et Louise Brunette
p. 15-32

Résumés

Cette étude met en parallèle l’utilisation des anglicismes dans des discours traduits issus du gouvernement fédéral du Canada et dans des discours non traduits émanant du gouvernement provincial du Québec. L’analyse du corpus parlementaire démontre que les normes d’usage varient non seulement d’un ordre de gouvernement à l’autre, mais aussi d’une catégorie de locuteurs à l’autre, soit les politiques et les fonctionnaires représentés ici par les traducteurs.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Notre étude
Méthodologie
Le corpus
Contextualisation
Analyse des résultats
Analyse quantitative
Analyse qualitative

Aperçu du texte

Au Québec, territoire dont la langue officielle est le français, la qualité de la langue constitue un perpétuel sujet d’actualité dans les médias et dans les instances. On s’interroge, par exemple, sur la qualité du français chez les jeunes, chez les enseignants et même chez les politiques. Pour les francophones actifs en politique, la question de la langue française n’est jamais simple, puisqu’il leur faut notamment trouver un juste équilibre entre la langue normalisée et la langue de la population. En d’autres mots, il s’agit pour eux de répondre aux normes de leur communauté linguistique. Comme l’explique Christian Le Bart (1998) :

Ainsi la communauté politique s’apparente-t-elle à une communauté linguistique au sens de Labov : non que tous parlent la même langue, mais parce que tous partagent « les mêmes normes quant à la langue ». Les politiques ne sont pas contraints à parler comme tout le monde ; ils sont contraints à parler comme tout le monde s’attend à les entendre parler, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Chantal Gagnon et Louise Brunette, « Les anglicismes dans les discours politiques au Québec et au Canada », Mots. Les langages du politique [En ligne], 111 | 2016, mis en ligne le 10 septembre 2018, consulté le 19 août 2017. URL : http://mots.revues.org/22316

Haut de page

Auteurs

Chantal Gagnon

Université de Montréal

Louise Brunette

Université du Québec en Outaouais

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page