Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Varia

L’évolution de « l’ennemi » de la Ligue de l’enseignement, des clercs catholiques aux « cléricatures civiles ». L’aggiornamento des années quatre-vingt

Evolution of the “enemy” of the Ligue de l’enseignement and Catholic clerics towards “civil clericatures”. The aggiornamento of the eighties
La evolución del « enemigo » de la Ligue de l’enseignement, desde los clérigos católicos a las « clericaturas civiles ». El aggiornamento de los años ochenta
Anne Lancien
p. 121-128

Résumés

La Ligue de l’enseignement est l’une des principales organisations laïques de France. Confrontée à l’échec de sa stratégie dans le cadre de la querelle scolaire des débuts de la Cinquième République, elle opéra son aggiornamento. Elle ouvrit la question laïque à de nouvelles thématiques, élargit ses répertoires d’action et accompagna ces évolutions d’une « stratégie sémantique », lui permettant d’évoluer d’un anticléricalisme vis-à-vis de l’Église catholique et d’une laïcité restreinte à la seule question scolaire, à une politique de dialogue avec les religions.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du texte

La Ligue de l’enseignement est l’une des principales organisations laïques de France. Fondée en 1866, elle eut pour premiers objectifs l’instruction obligatoire et la laïcisation de l’école publique, afin d’éduquer la population à la vie citoyenne – « avant d’instituer le suffrage universel, il aurait fallu trente ans d’instruction obligatoire », expliquait son fondateur Jean Macé –, afin également de soustraire l’enseignement à l’influence de l’Église. La laïcité continua d’animer l’action de l’organisation, de la querelle scolaire qui l’opposa à l’enseignement confessionnel privé durant la majeure partie du 20e siècle, au dialogue avec les religions et à la diversité culturelle depuis les années quatre-vingt.

Une première définition de la laïcité fut proposée par la Ligue, dès 1872, sous la plume d’Emmanuel Vauchez, le secrétaire du Cercle parisien du mouvement.

Par laïcité, j’entends la science à l’école et l’instruction religieuse à l’église, c’est-à-dire la neutralité de l’école ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anne Lancien, « L’évolution de « l’ennemi » de la Ligue de l’enseignement, des clercs catholiques aux « cléricatures civiles ». L’aggiornamento des années quatre-vingt », Mots. Les langages du politique [En ligne], 111 | 2016, mis en ligne le 10 septembre 2018, consulté le 27 avril 2017. URL : http://mots.revues.org/22298

Haut de page

Auteur

Anne Lancien

École pratique des hautes études, GSRL

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page