Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Politiques linguistiques au Sénégal au lendemain de l’Indépendance. Entre idéologie et réalisme politique

La política lingüística en Senegal después de la Independencia. Entre ideología y realismo político
Language policy in Senegal after Independence. Between ideology and political realism
El Hadji Abdou Aziz Faty
p. 13-26

Résumés

L’objectif principal de cet article est de faire un tour d’horizon des politiques linguistiques mises en place au Sénégal, de la période coloniale au lendemain de l’Indépendance. Il s’agit plus précisément de porter un regard sur les conséquences glottopolitiques (Guespin, Marcellesi, 1986) de la planification linguistique dite de francisation héritée du système colonial français. En quoi la perpétuation de cette politique de francisation par l’État postcolonial sénégalais a-t-elle impulsé une dynamique politique débouchant sur un engagement sans faille pour la défense des langues nationales ? Quelles sont les idéologies mises en œuvre par Senghor, premier président du Sénégal indépendant, pour justifier le choix du français comme langue officielle et d’enseignement ?

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Le français au service du projet colonial ?
L’école comme instrument d’assimilation
La guerre aux écoles coraniques
Senghor et les langues nationales : francisation ou Négritude ?
La politique linguistique sous Senghor
La bataille des langues : Senghor et les nationalistes

Aperçu du texte

L’objectif principal de cet article est de porter un regard sur les conséquences glottopolitiques (Guespin, Marcellesi, 1986) de la planification linguistique dite de francisation héritée du système colonial français. Plus précisément, nous essaierons de répondre à la question suivante : en quoi la perpétuation, par l’État postcolonial sénégalais, de cette politique de francisation a-t-elle, au lendemain de l’Indépendance, impulsé une dynamique politique débouchant sur un engagement sans faille pour la défense des langues nationales ? En effet, le choix d’une politique linguistique en faveur de la langue française (langue officielle) et au détriment des langues sénégalaises, reléguées au statut flou et symbolique de « langues nationales », a provoqué une levée de boucliers chez certains acteurs politiques qui continuaient de considérer le français comme une langue impérialiste et de domination. Concrètement, cela s’est traduit par la mise en place d’un certain nombre de plans d’acti...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

El Hadji Abdou Aziz Faty, « Politiques linguistiques au Sénégal au lendemain de l’Indépendance. Entre idéologie et réalisme politique », Mots. Les langages du politique [En ligne], 106 | 2014, mis en ligne le 31 décembre 2016, consulté le 27 mars 2017. URL : http://mots.revues.org/21747

Haut de page

Auteur

El Hadji Abdou Aziz Faty

Université de Calgary

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page