Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Quand une révolution devient orange. Approche sémio-discursive d’une couleur en politique

When a revolution becomes orange. Semiotic-discursive approach of a colour in politics
Cuando una revolución se pone naranja. Aproximaciones semio-discursiva de un color en la política
Valentyna Dymytrova
p. 85-101

Résumés

Dans une perspective sémio-discursive, cet article examine les usages de la couleur lors de la Révolution orange (Ukraine, 2004). Les analyses s’appuient sur un corpus constitué de discours politiques et journalistiques, issus de la presse écrite ukrainienne et de la presse écrite française. Elles se focalisent sur la dénomination de la couleur et des acteurs politiques et les différentes ressources linguistiques et discursives qu’utilisent les locuteurs en ukrainien, en russe et en français lorsqu’ils se réfèrent à la couleur orange. Les résultats permettent de mieux saisir comment la couleur devient un moyen d’expression de l’opinion et un marqueur des rapports de pouvoir.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

La politisation de la couleur orange en Ukraine
La couleur orange au prisme des discours de la presse écrite
Périmètre d’analyse
Le focus sur les occurrences des noms de couleur
La couleur dans la mise en scène de l’actualité
La couleur comme marqueur des identités politiques
La signification de la couleur au cœur des discours médiatiques
La dénomination figurée de la couleur
Les dimensions polémiques des dénominations des acteurs
La couleur dépolitisée

Aperçu du texte

Les couleurs politiques sont des indicateurs importants des transformations de l’espace public et de l’émergence des nouveaux acteurs politiques en Ukraine postsoviétique. Celles-ci participent au renouvellement du champ politique chromatique, longtemps dominé par la couleur rouge. L’article analyse les usages des termes de couleur dans les discours politiques et journalistiques qui composent la couverture médiatique de la Révolution orange par la presse écrite ukrainienne et par la presse écrite française.

La couleur est « la sensation reçue par l’intermédiaire de notre œil de la vision d’un élément coloré » (Deribéré, 1970, p. 6). Phénomène physique aux connotations culturelles fortes, la couleur passe du monde sensible à ses représentations par des symbolisations langagières ou plastiques. Considérées comme les plus anciens signes d’identification en politique (Frutiger, 2000, p. 275), les couleurs peuvent exprimer des identités politiques selon plusieurs modes sémiotiques : objet...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Valentyna Dymytrova, « Quand une révolution devient orange. Approche sémio-discursive d’une couleur en politique », Mots. Les langages du politique [En ligne], 105 | 2014, mis en ligne le 15 septembre 2016, consulté le 27 avril 2017. URL : http://mots.revues.org/21714

Haut de page

Auteur

Valentyna Dymytrova

Université Lyon 2

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page