Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Georges Frêche et ses « biographes » montpelliérains. Le défi de dire un homme

Georges Frêche and his Montpellier “biographers”. The challenge of portraying one figure
Georges Frêche y sus “biógrafos” montpellerianos. El desafío de decir un hombre
Éléonore Yasri-Labrique
p. 57-74

Résumés

À la suite de l’exclusion de Georges Frêche du Parti socialiste en janvier 2007, trois ouvrages, dont deux de journalistes, sont consacrés à cet homme politique controversé dont la carrière a marqué de son empreinte la ville de Montpellier et la région Languedoc-Roussillon. Cette contribution vise à explorer les enjeux discursifs, politiques et médiatiques de cette mise en scène à répétition et s’attache à analyser ce corpus en s’interrogeant sur les modes d’écriture privilégiés, la place des sources et des témoignages dans ces récits, la mise en scène du personnage central et la construction de la figure du professionnel du journalisme politique.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Entre unicité et disparité : un corpus singulier
Des monographies objectives ?
D’une subjectivité revendiquée… à une objectivité recherchée
Construction d’un ethos professionnel
Des postures journalistiques opposées
« Raconter Georges Frêche » : le projet de Karim Maoudj
Retrouver une image : la quête d’Alain Rollat
Portraits ou caricatures ?
Georges Frêche : le Personnage
Karim Maoudj : esquisse d’un portrait « frêchien »
Alain Rollat : image d’un « homme de la Renaissance »

Aperçu du texte

Le 24 octobre 2010 s’éteignait Georges Frêche, ancien maire de Montpellier, plusieurs fois député de l’Hérault, président de la communauté d’agglomération de Montpellier et président du conseil régional du Languedoc-Roussillon. À sa mort comme de son vivant, les polémiques à son sujet se sont multipliées, et il est généralement admis que peu d’hommes politiques français n’ayant jamais exercé de fonctions nationales ont fait couler autant d’encre. Longtemps membre du Parti socialiste, il est exclu de cette formation le 27 janvier 2007. Dans la foulée de cet événement retentissant, trois livres lui sont, pour la première fois, entièrement consacrés, et ce à quelques mois d’intervalle : Georges Frêche, la sagesse de la démesure de François Delacroix (avril 2007), Georges Frêche, grandes heures et décadence de Karim Maoudj (mai 2007) et L’Assassinat raté de Georges Frêche d’Alain Rollat (février 2008). Le premier de ces auteurs a été pendant plus de 25 ans l’un de ses proches collaborat...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Éléonore Yasri-Labrique, « Georges Frêche et ses « biographes » montpelliérains. Le défi de dire un homme », Mots. Les langages du politique [En ligne], 104 | 2014, mis en ligne le 19 mai 2016, consulté le 19 août 2017. URL : http://mots.revues.org/21594

Haut de page

Auteur

Éléonore Yasri-Labrique

Université Montpellier 3 (Dipralang, EA 739)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page