Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Dossier

Spike Lee et la seconde Blaxploitation. Parabole ou naturalisme : deux stratégies testimoniales

Valérie Bonnet et Patrick Mpondo-Dicka
p. 29-44

Résumés

Le propos de cet article est de montrer qu’après Do the Right Thing de Spike Lee, les films de réalisateurs afro-américains incités par son succès constituent une seconde Blaxploitation. La dimension politique de cette vague est majoritairement construite par les formes de fictionnalisation des productions, car à l’exclusion de Spike Lee, le choix des réalisateurs se limite, après un premier film, à une réduction du discours militant afin de ne pas disparaître.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Fictionnalisation
Du hip-hop au ghetto
Do the Right Thing, un modèle difficile à suivre
Articulation politique du réel et de la fiction
Génériques
Auteur, acteurs et personnages
Blaxploitation 2, deuxième période

Aperçu du texte

Il est clair que les œuvres de fiction en littérature et leurs équivalents dans les autres arts jouent un rôle éminent dans la construction du monde.
Nelson Goodman, Manières de faire des mondes (2006)

So let’s make our own movies like Spike Lee
Cause the roles being offered don’t strike me
There’s nothing that the Black man could use to earn
Burn Hollywood burn.

Public Enemy, Burn Hollywood Burn

La représentation médiatique de la communauté afro-américaine a traversé différentes étapes depuis la reconnaissance des droits civiques des Noirs au milieu des années soixante. Cette époque a connu l’avènement d’un discours d’autovalorisation, manifesté de différentes manières sur les scènes sociales, politiques (la célèbre marche vers Washington pour le travail et la liberté, menée par Martin Luther King, le 28 août 1963) et médiatiques, notamment par la musique populaire.

En ce qui ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Valérie Bonnet et Patrick Mpondo-Dicka, « Spike Lee et la seconde Blaxploitation. Parabole ou naturalisme : deux stratégies testimoniales », Mots. Les langages du politique [En ligne], 99 | 2012, mis en ligne le 15 septembre 2014, consulté le 30 octobre 2014. URL : http://mots.revues.org/20687

Haut de page

Auteurs

Valérie Bonnet

Université Paul Sabatier Toulouse 3, LERASS
valerie.bonnet@free.fr

Articles du même auteur

Patrick Mpondo-Dicka

Université Toulouse 2 Le Mirail, LARA-CPST
pmpondo@univ-tlse2.fr

Haut de page

Droits

© ENS Éditions

Haut de page